Singapore et son nouveau mega-port

Les grues géantes de l’emblématique de Tanjong Pagar – longtemps considéré comme un baromètre de la santé économique de Singapore – ne sont plus utilisées pour l’entretien des navires porte-conteneurs. Au lieu de cela, ils sont prêts à être démantelés, leurs pièces étant vendues comme ferraille.

Il ne s’agit là que d’une étape dans la migration du grand port de Singapour vers son nouveau foyer de plusieurs milliards de dollars à l’ouest de l’île : le futur méga-port de Tuas, considéré comme le joyau de l’industrie maritime

Le nouveau port se présente bien, Singapour conserve en effet sa position de plus grande plaque tournante mondiale. Les travaux de remblayage de la première phase de développement se déroulent comme prévu, avec plus de 70 % des 221 caissons – des structures en béton étanche d’une hauteur de 28 mètres utilisées pour construire le quai – installés à la fin avril, selon l’Autorité maritime et portuaire de Singapour (MPA). Les caissons restants seront terminés au début de l’année prochaine.

omc 1

En avril, la MPA a attribué un contrat de 1,46 milliard de dollars locaux (plus de 900 millions d’euro) à un consortium mondial pour la deuxième phase de développement du port, qui comprend des travaux de dragage du bassin de Tuas, la mise en place de structures de quai et la récupération de 387 hectares de terres, soit plus de dix-neuf fois  la superficie du champs de Mars.

Le méga-port de Tuas, une fois achevé vers 2040, pourra accueillir jusqu’à 65 millions de conteneurs de taille standard, contre 40 millions aujourd’hui. Il abritera toutes les activités de Singapour dans le domaine des conteneurs, en s’appuyant sur les technologies détergentes, l’automatisation et l’analyse des données.

map 1
source : maritime executive

Pourquoi un tel chantier ? C’est  de la stratégie

Tan Hua Joo, observateur de l’industrie, consultant exécutif chez Alphaliner, a déclaré que le nouveau port aiderait Singapour à faire face à la croissance prévue des volumes de conteneurs.

« Il n’y a pas assez de terrain à Pasir Panjang pour faire face à la croissance future ainsi qu’à la relocalisation éventuelle des cargaisons des terminaux de la ville à l’expiration de leurs concessions », a-t-il dit.

Il a ajouté que le déménagement à Tuas permettrait à Singapour de conserver sa position de principale plaque tournante du transbordement de conteneurs en Asie du Sud-Est.

Le port de Tuas est conçu pour accueillir des méga-bateaux pouvant contenir 24 000 conteneurs de taille standard ou plus, avec ses longs postes d’amarrage linéaires et ses capacités en eau profonde.

Le port doit également fonctionner sur les dernières technologies et systèmes portuaires. Une flotte de 30 véhicules guidés automatisés a déjà été déployée au terminal de Pasir Panjang dans le cadre d’un essai, ainsi que des grues de chantier et des grues de quai automatisées.

omc 4

Tout cela survient à un moment où la concurrence entre les ports continue de s’intensifier, chacun rivalisant pour ancrer les grandes alliances maritimes, tandis que la numérisation entraîne le changement dans les grandes vagues de l’industrie maritime avec le big data et l’automatisation.

Un porte-parole de la MPA a déclaré que le nouveau port reflète l’approche du gouvernement en matière de planification à long terme, tout en restant réceptif aux nouveaux développements et opportunités. Tuas était un bon emplacement en raison de ses « eaux profondes abritées et de la proximité des grandes zones industrielles nationales et des routes maritimes internationales ». « La consolidation des activités du port à conteneurs de Tuas permettra de réaliser de plus grandes économies d’échelle. Le nouveau port de Tuas sera également en mesure de fournir une capacité supplémentaire pour répondre aux besoins de l’industrie », a-t-il déclaré.

Au milieu des inquiétudes concernant le fait que l’activité portuaire sera cachée et hors de vue à l’extrémité ouest de l’île – et négligée par le public – l’AMP a déclaré que l’industrie maritime restera un pilier de l’économie. Un problème étonnant pour les habitants du littoral français mais qui montre bien la fierté local.

Singapour a bien fait de réaffirmer sa position dominante en tant que port d’escale dans la région l’an dernier, après avoir ancré de grands noms du transport maritime mondial tels que le groupe français CMA CGM. Le Japan’s newly-minted Ocean Network Express a également garé son siège social mondial sur l’île.

omc 3

Le débit de conteneurs a augmenté de 8,9 % pour atteindre 33,7 millions de conteneurs en 2017, tandis que l’industrie maritime employait plus de 170 000 personnes et contribuait pour 7 % à l’économie.

Cela ne signifie pas pour autant que tout se passera bien pour la Cité . Le directeur d’Alphaliner’s Tan a déclaré qu’il devrait faire attention aux concurrents régionaux, tels que les ports malais de Klang et Tanjung Pelepas, tandis que le directeur d’Ocean Shipping Consultants, Jason Chiang, a noté que le Vietnam, l’Indonésie et la Thaïlande avaient également investi massivement dans des installations modernes en eau profonde, ce qui a permis à de plus gros navires de faire directement escale dans ces ports. « Cela signifie que les marchandises peuvent sauter le transbordement dans un port du détroit de Malacca et aller directement au Vietnam, par exemples, ce qui est moins cher », a dit M. Chiang, ajoutant que si Tuas était un « déménagement nécessaire », d’autres facteurs comme la concurrence et une croissance économique plus lente seraient toujours un gros défis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s