Le communisme Vietnamien joue avec le feu.

la légitimité du Parti Communiste au Vietnam en jeu

Le gouvernement vietnamien fait face à une vague croissante de colère publique alors que son parlement débat d’un projet de loi controversé visant à créer trois nouvelles zones économiques spéciales (ZES), suscitant des craintes d’empiètement de la Chine sur le sol vietnamien.

Bien que le Vietnam ait déjà 18 ZES, les nouvelles préoccupations proviennent en grande partie d’une disposition qui autoriserait des baux de 99 ans dans certains cas dans les trois nouvelles zones des provinces de Quang Ninh et Khanh Hoa, ainsi que sur l’île de Phu Quoc. Le projet de loi ne mentionne pas explicitement un pays en particulier, mais il est largement présumé que la Chine, le plus grand partenaire commercial du Vietnam, dominerait les investissements dans les ZES.

Tentant d’apaiser les inquiétudes, le Premier ministre Nguyen Xhan Phuc a annoncé jeudi que le gouvernement ajusterait le délai de 99 ans, mais n’a pas donné de détails.

Ces derniers jours, nous avons écouté beaucoup d’intellectuels, le peuple, les membres de l’Assemblée nationale, les personnes âgées et les Vietnamiens d’outre-mer

M. Phuc.

Nguyen Chi Tuyen, un blogueur dissident basé à Hanoi avec 42 500 adeptes sur Facebook, a déclaré qu’il voyait rarement un tel intérêt public à l’Assemblée nationale, une assemblée législative qui agit habituellement comme un tampon pour le Comité central du Parti communiste. « Cette fois, ils ont reçu beaucoup d’attention de la part des gens, pas seulement des militants ou des dissidents, mais aussi des gens normaux « , a-t-il dit, ajoutant que le sentiment anti-Chine  typiquement vietnamien a alimenté la colère.

vietnam1
Le Vietnam se modernise à haute vitesse.

Il n’a pas été impressionné par la promesse de Phuc d’ajuster la disposition du bail de 99 ans. « Il ne s’agit pas de savoir combien de temps, mais c’est une sorte de vente de nos terres à des étrangers dans le cadre de ce qu’on appelle les ZES « , a dit M. Tuyen. Alors que la colère populaire vietnamienne envers la Chine couve sur les revendications maritimes de Pékin dans la mer de Chine méridionale, Le Dang Doanh, conseiller économique principal à la retraite du gouvernement et membre du Parti communiste, a déclaré craindre une réaction explosive du public si le projet de loi est adopté. Le fait que la ZES proposée dans la province de Quang Ninh n’est pas loin de la région autonome chinoise du Guangxi est particulièrement préoccupant, a-t-il ajouté.

« Si maintenant les Chinois occupent les trois zones économiques spéciales, en particulier celle de Quang Ninh, cela déclenchera une réaction très forte du peuple vietnamien « , a dit Doanh, ajoutant qu’il avait signé une pétition demandant de reporter l’adoption de la loi.

« Nous avons une longue histoire avec les Chinois, ils veulent toujours envahir notre pays, il est donc dangereux de leur permettre d’utiliser ces ZES pour contrôler notre pays « , a-t-il dit.

Le conflit de la mer de Chine méridionale, ainsi que les souvenirs de la guerre frontalière de 1979, sont profondément ancrés dans le psychisme national, rendant les ZES viscéralement impopulaires.

Ces dernières années, le conflit maritime a suscité de rares protestations publiques dans l’État communiste. Les manifestations sont devenues violentes en 2014 à la suite du déploiement par la Chine de la plate-forme pétrolière Hai Yang Shi You 981 dans la mer de Chine méridionale, avec au moins 21 morts et 100 blessés lors d’affrontements visant des usines appartenant à des Chinois. Le gouvernement a depuis lors réprimé les manifestations contre la Chine, mais il reste publiquement opposé à la ligne des neuf tirets ( qui délimite la zone maritime réclamer par la chine dans la région )et à la présence de la Chine dans les Paracels et les Spratlys.

Lors de la dernière conférence de presse du ministère des Affaires étrangères le 31 mai, la porte-parole Le Thi Thu Hang a qualifié les exercices militaires chinois sur les îles Paracel de  » grave violation de la souveraineté vietnamienne « .

Il y a quelques questions qui sont très dangereuses pour la légitimité du Parti Communiste au Vietnam, et c’en est une.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s