Les Philippines de Duterte entre guerre économique et guerre politique

Nous avons appris récemment que les Philippines on aussi été touchées par la faille de facebook qui aurait avantagé un certain candidat, cependant c’est bien le grave problème d’insécurité qui a donné la victoire à Duterte et sa guerre contre la drogue. L’état a énormément communiqué sur son opération mais le nombre d’exécutions sommaires commises par des « groupes de vigilant » formés par des policiers ou militaires à la retraites. Or selon les organisations non gouvernementales des droits humains des Philippines, plus de 8000 personnes auraient été tuées « illégalement ».

pexels-photo-951289.jpeg

C’est pourquoi nous arrivons à une situation bizarre où les crimes et délits on baissé de 22 % en 1 an, pendant que les meurtres ont augmenté de 22% soit 16 000 victimes. En deux ans la guerre de Duterte a dépassé en nombre de morts les exécutions sommaires de 22 ans de la dictature de Marcos. Cette purge n’a même pas le goût d’être égalitaire. La majorité des victimes viennent des bidons villes consommateur de shabu, pendant que les gros poissons sont libres de leurs mouvements. Le sentiment de la population pauvre est évident.

Peut être pire philosophiquement, cette guerre contre la drogue aurait été utile pour faire sortir de la scène politique certains opposant. La sénatrice Leila de Lima, ancienne chef pour la commission des droits humains et ex-ministre de la justice a ete accusée de contrôler le trafic, elle est maintenant en prison. Le maire Rolalando Espinosa a été tué dans sa celules par des policiers après avoir été accusé de protéger les trafiquants. En plus de s’attaquer à l’opposition Duterte semble punir les politiciens dont les provinces ne sont pas majoritairement derrière lui comme l’une des rares provinces à avoir majoritairement choisie Mar Roxas, le candidat libéral et principal opposant. Et au contraire les amis et de la famille de Duterte qui se sont retrouves dans un scandale de drogues n’ont pas ete inquiétés.

Dans ce contexte d’injustice, l’indignation s’est transformée en une réel opposition. Sept parties de gauche structurés sous le nom Makabayan et font nouvellement parti de l’opposition . Un autre groupe de religieux et de personnalités de la société civile et politique se sont rassemblés sous le slogan  » Tiens bon Philippines ».

pexels-photo-902288.jpeg
L’armée et Le nationalisme à gagner en popularité aux Philippines, chose rare dans ce pays qui n’as pas de tradition guerrière.  L’agressivité chinoise en est la cause.

Le clan Duterte se déclare socialiste, proche du fondateur du parti communiste philippin. Ce rapprochement avait lancé un espoir de paix entre le gouvernement et la guérilla communiste. Ce conflit dure depuis 50 ans. En 2016 un accord a effectivement débouche sur un cesser-le-feu et des reformes économiques et sociales principalement. Le président ira même jusqu’à choisir plusieurs communistes pour des postes ministériels . C’est ainsi que le communiste Mariano se retrouve à la tête du ministère de l’agriculture. Il devient alors le grand supporteur d’une confiscation des terres, en visant en premier une famille hostile au Duterte.

C’est ainsi que la paix sociale a pu être acheté pour un temps. Cependant elle n’est pas solide. La mort d’un bébé de 4 mois, tué par le bras armes du parti communiste le NAP, donne le prétexte pour déclarer le parti communiste et le NAP comme des organisations terroristes, et les ministres proches des idées de ces nouveaux terroristes. Pour finir, les vrais gagnants sont les généraux et militaires à la retraite. Presque 60 sont nommés au gouvernement..

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s