Rapport sur l’avenir entre la Chine et les USA

La rivalité entre l’Amérique et la Chine a vu les deux parties intensifier leurs ventes et transferts internationaux d’armes alors qu’elles cherchent à renforcer leurs liens militaires avec des alliés clés, selon un récent rapport.

Les ventes d’armes de la Chine augmentent, car elles entrent en concurrence avec les États-Unis pour son influence sur la scène mondiale

L’étude de l’Institut international de recherche pour la paix de Stockholm (SIPRI), qui a examiné le volume des transferts internationaux d’armes majeures entre 2008 et 2017, a montré que les exportations d’armes de la Chine représentaient 5,7 % de la part mondiale des exportations d’armes entre 2013-2017, soit une augmentation de plus d’un tiers par rapport aux 4,6 % enregistrés entre 2008 et 2012.

Le rapport a été publié une semaine après que la Chine eut dévoilé une augmentation de 8,1 % des dépenses militaires sur une période de trois ans, bien que les médias publics chinois aient défendu cette hausse comme proportionnée et faible, ajoutant qu’elle ne conduirait pas à une course aux armements avec les États-Unis.

L’administration du président américain Donald Trump a qualifié la Chine de « rivale » et le dernier rapport du SIPRI montre comment les États-Unis ont utilisé les transferts d’armes comme un outil de politique étrangère pour compenser l’influence croissante de Pékin.

Peter_Pace_shakes_hands_with_a_Chinese_soldier_(Shenyang_Base,_China,_March_24_2007)
Depuis 2013 les usa représente 34 % des ventes d’armes, la Russie 22%. Contre seulement 5,7 % pour la chine. Source SIPRI.

Par exemple, les livraisons d’armes américaines à l’Inde ont augmenté de 557 % entre 2008 et 2017, l’année où la Chine et l’Inde se sont engagées dans un conflit frontalier prolongé sur la région de Doklam, dans l’Himalaya. Ce développement s’inscrit dans le cadre du partenariat stratégique croissant entre les deux pays dans le cadre duquel les États-Unis ont commencé à fournir à l’Inde des équipements militaires de pointe « , a déclaré le rapport.

Les USA ont compris

Les États-Unis ont également commencé à renforcer leur coopération en matière de sécurité avec le Vietnam, qui est engagé dans un différend avec Pékin au sujet de la mer de Chine méridionale. En 2017, il a livré au Vietnam un navire de patrouille, l’USS Morgenthau, le premier important transfert d’armes des États-Unis vers ce pays.Les tensions entre la Chine et le Japon dans l’est de la mer de Chine ont également vu le Japon se rapprocher des États-Unis, selon le rapport.

Le rapport indique que Tokyo s’est tourné vers les États-Unis pour obtenir plusieurs types d’armes avancées entre 2013 et 2017, y compris les premiers lots d’un total de 42 avions de combat. Au cours de la même période, le Japon a également commandé aux États-Unis des systèmes de défense aérienne et antimissile perfectionnés. Mais dans les cas où les relations des États-Unis avec d’autres pays se sont détériorées, le résultat a été une baisse des transferts d’armes. Par exemple, le rapport indiquait que le Venezuela, qui autrefois comptait sur les États-Unis comme son principal fournisseur d’armes,
avait reconstruit ses forces armées avec des armes en provenance de Chine et de Russie suite aux relations avec Washington après l’élection présidentielle de Hugo Chavez en 1999.

e1s0h8mveacbeolx1zoc

La chine s’étend

Alors que la Chine est devenue de plus en plus capable de produire ses propres armes perfectionnées, ses exportations d’armes ont augmenté de 38 % et ses importations d’armes ont diminué de 19 % en 2013-2017 par rapport à 2008-2012. Le rapport montre que la Chine a livré de gros armements à 48 pays au cours des cinq dernières années, le Pakistan arrivant en tête de liste, suivie du Bangladesh et de l’Algérie. La Chine a été le plus grand fournisseur d’armes du Pakistan en 2008-12 et 2013-2017. Bien que le volume des exportations d’armes de la Chine vers le Pakistan soit resté à peu près le même au cours des deux périodes, sa part dans les importations d’armes du Pakistan est passée de 45 % en 2008-2012 à 70 % en 2013-2017, en raison de la diminution générale des importations d’armes du Pakistan entre ces périodes « , indique le rapport.

Le rapport indique également que les exportations d’armes chinoises vers l’Afrique ont augmenté de 55 % au cours de la période considérée.

L’expert militaire Collin Koh, de la Rajaratnam School of International Studies de l’Université technologique de Nanyang à Singapour, a déclaré que les articles militaires de grande valeur comme les navires de guerre et les chasseurs à réaction étaient la principale raison de l’augmentation des exportations d’armes de la Chine.

C’est particulièrement remarquable dans les ventes navales. Par exemple, des sous-marins au Pakistan et en Thaïlande, des corvettes au Bangladesh et en Algérie. Même avec les systèmes terrestres, la Chine a également fait des percées dans les ventes à valeur plus élevée, comme son artillerie de roquette à longue portée « , a-t-il déclaré.

Origine de l’etude : sipri

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s