Chine : Élite et son Histoire

Chine : Élite et son Histoire

Certains économistes croient en la capacité du gouvernement chinois pour avoir une bonne gestion du pays. Pouvant faire face à leurs crises, comment l’ été dernier et la petite paniquent sur les bourses ? Si les dégâts ont été limités grâce aux actions du gouvernement, on peut encore se demander s’ils n’ont pas repoussé le problème en l’empirant. Surtout que cette crise a été provoquée par les élites chinoises qui ne peuvent se permettre la fin de leurs croissances s’ ils veulent garder leur tête.

Une élite du mérite

Screen Shot 2018-01-28 at 13.11.29

Un peu d’histoire. LEmpereur Wu Han a régné sur la chine aux alentours de -100 av. J.-C.. Il fait partie de la plus grande des dynasties chinoises. Son rôle est honoré par les Chinois, qui le considèrent comme un des plus importants empereurs. Il a en effet doublé le territoire pour presque arriver aux frontières actuelles. Et peut-être plus important, il a terriblement bien organisé le système de gouvernance chinois. Wu Han as pu centraliser les pouvoirs autour d’un conseil qui n’est pas ploutocratique mais méritocratie. Effectivement, ces juristes devaient obtenir d’excellents résultats à un examen impérial d’inspiration confucienne. Cet examen a été utilisé dans toute la chine pour différents niveaux de responsabilités fonctionariales. C’est aussi la création d’universités qui a eu lieu a cette époque; il y a plus de 2000 ans donc. Cet examen continuera sa vie pendant les deux millénaires qui suivirent. Il comprit différents sujets comme l’art de la guerre, des rituels, Confucius la musique, les mathématiques, la loi, l’agriculture en passant même par la fiscalité. Différents niveaux existent; du Tongsheng au Jinshi qui est le plus élevé. Certains diplômes délivrés donnent des avantages certains comme des exemptions ou des postes importants ( jusqu’au plus au niveau de l’état).

Ce système aura inspiré toute l’Asie, puis plus tard l’occident. Pour arriver aujourd’hui à une des bases de notre société moderne. Il est le plus grand héritage de la penser de Confucius qui croit au mérite. Il sera pourtant abandonné dans son pays natal au début du siècle passé. L’état maoïste créa en 1952 le Gaokao, qui commencera mal. N’étant pas l’atout obligatoire pour accéder au poste important, le facteur familial et politique était beaucoup plus important pour entrer à l’université. Avec Deng Xiaoping l’épreuve reprend de l’importance, pour de bon. De nos jours le Gaokao est le descendant de la pensée méritocratie du premier penseur chinois.

Une élite qui doit être riche

save tibet
La Chine mise sur de lourds investissements pour calmer le Tibet. On parle même de payer directement les moines pour qu’il ne s’immole pas.

Aujourd’hui les étudiants et adolescents chinois idolâtrent ceux qui ont réussi. Si le nouveau slogan de la chine de Xi s’inspire fortement des EUA ( le rêve chinois), ce n’est pas par hasard. Les Chinois vouent un véritable culte à l’argent comparable à la vision états-unienne. Nous ne souhaitons pas la santé pour la nouvelle année, mais la réussite financière. Ce n’est donc pas étonnant de voir les chinois mettre sur un pied d’escale les créateurs des « bafas » chinoises, comme Ali Baba ou encore les stars de cinéma. Or la tête du parti communiste chinois a vieilli sans devenir ridiculement riche comparée a Poutine par exemple. Elle a donc peur quand elles voient cette élite économique tellement populaire auprès de la jeunesse. C’est en effet peut-être par là que je pourrais commencer à voir un début de véritable danger pour le PCC.

En réaction Xi accuse de corruption qui il veut bien, les multimilliardaires disparaissent et reparaissent avec une soudaine envie d’acclamer le pouvoir. Peut-être plus inquiétant, cet appétit pour la richesse du peuple pousse les dirigeants à toutes les folies économiques pour garder la croissance forte et l’unité du pays. Par exemple l’état compte sur la croissance économique permise par les nouveaux liens économiques avec l’Asie centrale pour calmer la minorité ouïghoure, quitte à fâcher la Russie qui voit en cette région une partie de leur espace vital. Cette politique de la croissance à tout prix peut provoquer des erreurs ou encore la méfiance des autres acteurs à propos des chiffres de la croissance officielle chinois. La force de l’empire asiatique peut permettre à ce système de fonctionner. Du moins jusqu’à ce que la population ne puisse plus voire leur richesse augmenter.À ce moment précis, nous pourrions avoir peur de la réaction de la partie pour garder le contrôle du pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s