Commerce international : partie 2

Suite de cet article  : Commerce international partie 1

Libre-échange ou protectionnisme ?

 Avantage et inconvénients du libre-échange.

 Pendant des siècles, l’Angleterre a pratiqué la protection jusqu’à ses plus extrêmes limites, et en a obtenu de bons résultats. Puis elle a jugé commode d’adopter le libre-échange, car elle pensait que la protection n‘avait plus rien à lui offrir. Eh bien Messieurs, dans moins de deux cents ans, lorsque l’Amérique aura tiré de la protection tout ce qu’elle a à offrir, elle adoptera le libre-échange.

– Ulysses Grant, président des États-Unis de 1868 à 1876.

Au XIXe siècle, les pays européens ont bénéficié d’une forte croissance liée au libre-échange ( politique commerciale qui consiste à supprimer les entraves au commerce international), conformément aux prédictions de la théorie ricardienne. Toutefois, si un pays est directement en concurrence avec un autre bien plus productif et compétitif que lui, alors il risque de voir toutes ses entreprises mourir car elles ne pourront pas s’adapter assez rapidement à la concurrence. C’est pourquoi XIXe siècle, des pas comme les États-Unis et l’Allemagne ont pratiqué des tarifs douaniers élevés pour protéger leurs industries anglaises qui étaient plus compétitives.

Au XIXe siècle, les économies reconnaissent que les gains du libre échange ne sont pas automatiques . Ces gains permettent aux pays qui s’ouvrent de bénéficier de potentiel de croissance plus élevé . Par exemple, en acceptant d’importer un produit de haute technologie, un pays peu développé est dans un premier temps perdant ( ce produit coûte cher et détériore ses termes de l’échange) mais peut être gagnant dans un second temps s’il assimile cette nouvelle technologie pour produire à son tour des produits de haute technologie (on parle de transfert de technologie du nord vers le Sud, cf. la Chine qui produit des avions grâce aux technologies vendues par Airbus).

lien militaire
Le transfert technologie n’aide pas seulement à obtenir une alliance commerciale, mais est aussi utile pour renforcer une alliance militaire. Ici entre le Japon et l’Allemagne

Avantages et limites du protectionnisme.

Des voix s’élèvent pour justifier le protectionnisme (politique commerciale qui consiste à fermer ses frontières aux produits étrangers afin de favoriser les entreprises nationales). Dés le XIXe siècle, Lis (1789-1846)t met en avant l’argument de l’industrie dans l’enfance pour justifier l’existence de protection douanière momentanée. En effet, d’après cet économiste allemand, le libre-échange ne permet pas toutes les situations de favoriser les pays qui y participent. Dans la mesure où toutes les nations ne connaissent pas le même degré de développement, le libre-échange favorise donc les nations ne connaissent pas le même de développement, le libre échange favorise donc les nations les plus développées au détriment des moins développées.

List préconise alors un protectionnisme « éducateur » pour permettre aux nations émergentes de se renforcer le temps que leur production devienne compétitive. Ce protectionnisme est donc censé être temporaire. Pour qu’il y ait véritablement libre-échange, pour List, il faut que les nations soient de développement comparable.

Actuellement, l’existence d’une concurrence imparfaite justifie pour certains le protectionnisme. Certains économistes (Paul Krugman, « prix Nobel d’économie) estiment que l’intervention de l’État est légitime afin de défendre les intérêts nationaux ou régionaux. Afin de se protéger de la concurrence, les États peuvent dresser des barrières tarifaires et/ou non tarifaires.

Malgré ce regain d’espoir placé dans la protection, ses aspects négatifs existent aussi. En effet, le protectionnisme limite l’adaptation des entreprises au marché et ne favorise pas la compétitivité. C’est l’idée selon laquelle, si le poids plume ne doit jamais rencontrer le poids lourd, il ne fera alors jamais les efforts pour se muscler.

La suite de cet article ici : Commerce international: partie 3

2 réponses sur “Commerce international : partie 2”

  1. Ping : pandazaki

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s