L’économie japonaise, système Kanban.

L’industrie japonaise est devenue compétitive sur le plan international grâce à plusieurs efforts d’innovation dans le procédé de fabrication. Les deux plus connus sons les procéder Kanban et Kaizen, les deux popularisés par Toyota.

Le procédé Kanban.

L’objectif de ce procédé est de travailler en flux tendu pour produire une quantité plus proche du besoin à court terme. Pour y répondre, le procédé Kanban va mettre en place un système de fiche ( Kanban en japonais), ou autre moyen visuel, pour signaler quand il faudra renouveler les stocks. Sur cette fiche il y a de marqué le nom du produit et la quantité à avoir. Elle est par exemple placée entre deux produits. Quand  un travailleur va trouver la fiche, il va la donner à l’agent chargé des achats, qui va ainsi pouvoir commander juste à temps pour toujours se retrouver avec un minimum de stock.

Si on voulez utiliser le même système dans notre cuisine, on pourrait marquer une ligne sur le packet de farine. Cette ligne marquerait le niveau de farine nécessaire pour faire un gâteau. Sur cette ligne on colle un post-it avec le type de farine est la quantité de farine  utile. Une fois la ligne dépasser on prend le post-it pour le magasinage du lendemain. Évidemment la quantité minimum du produit doit être corrigé le plus souvent possible. Un glacier aurait besoin de plus de crème chaque journée de juillet qu’en septembre. Pour suivre notre exemple. Pendant la saison des gâteaux, en décembre. La ligne sur notre paquet de farine sera plus élevée, tout comme la quantité de farine écrit sur le post-it.

On peut aussi utiliser ce système du client au producteur, le client va directement dire le nombre et ce dont il a besoin au producteur. Le client va déposer une fiche type kanban à l’intention du producteur qui va pouvoir de suite produire la quantité exacte. La production sera alors remise rapidement au client. Et sans que le producteur ait eu besoin de prévoir à l’avance la demande exacte du client, donc sans avoir eu besoin de stocker une trop grande quantité.

Pour continuer avec notre exemple gâteau. Une fois que le petit fils ( le client) a fini de manger son petit déjeuner à base de divers gâteaux, il va réaliser une fiche Kanban avec le type et le nombre de gâteau qu’il voudra pour le lendemain à l’attention de sa grande mère ( le producteur ). La grande mère vas donc pouvoir réaliser la demande exacte à temps pour le lendemain matin. Sans ce système le petit garçon n’aurait peut être pu avoir ce qu’il voulait et la grande mère aurait dû faire un grand nombre de gâteaux de tout type ( qui aurait pu donc ne jamais être mangé, vendu) pour être sûr de pouvoir fournir son petit fils.

Publicités

3 réponses sur “L’économie japonaise, système Kanban.”

  1. Salut,
    C’est super intéressant ! Tu étudie l’économie ? Moi aussi, j’ai fait un peu d’économie quand j’étais étudiante mais j’aime bien comment tu explique cela avec des exemples trop mignon de la vie de tous les jours.
    Des bises !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s